Turu Yaco est un projet de tourisme communautaire rural, lancé en 2015 dans la province de Salta (nord ouest argentin) et ouvert à tous ceux qui souhaitent découvrir la culture des communautés locales de cette région.

Turu Yaco rassemble actuellement 30 familles de la Quebrada del Toro (site naturel à environ 100 kilomètres de Salta) principalement investies dans l’élevage, l’agriculture et l’artisanat.

C’est sous l’impulsion de ces familles « d’entrepreneurs des montagnes » réunies dans le cadre d’une association soutenue par la Pastorale du tourisme de Salta, que le projet a vu le jour.

Pour ces 30 familles natives de la région et porteuses d’une culture ancestrale, le tourisme peut permettre d’apporter un coup de pouce financier (dans une région où le changement climatique menace de plus en plus la pérennité des récoltes), tout en donnant à faire mieux connaître leurs traditions et leur mode de vie.

C’est un échange gagnant-gagnant qui va au-delà de la simple relation marchande, de l’échange de bien contre service. Chaque participant au programme, touriste ou personne issue de la communauté, bénéficie ainsi d’une chance unique d’aprendre à connaître une autre culture.

Cette nouvelle offre d’un tourisme éthique représente une alternative pour le voyageur de passage dans cette région et en quête de decouverte. Par ailleurs, elle constitue aussi une véritable opportunité de développement humain et social pour la Quebrada del Toro.

Concrètement, en quoi consiste le programme ?

Les clients se voient proposer un séjour de plusieurs jours au sein l’une des 30 familles du programme, dont ils partageront les activités quotidiennes (culture, élevage, traite de lait, fabrication de fromage, cuisine, repas, traditions).
Par ailleurs, le séjour comporte également de la randonnée en montagne, des visites de sites archéologiques et de la production artisanale d’autres familles de la Quebrada del Toro. C’est donc un cercle d’entraide au service d’un accueil personnalisé et non complètement professionalisé.

En retour, que retirent les familles locales de cette nouvelle activité ?

En plus des profits liés au tourisme (accueil d’invités,  ventes) redistribués également à l’échelle des 30 familles, les familles participant à ce projet beneficient, en parallèle, d’un accompagnement financier (microcrédit), humain (capacitation, conseils) et institutionnel (notamment au travers de la Pastorale du tourisme de Salta).
Enfin, pour des personnes ayant, pour certaines, principalement vécu dans cette région enclavée, la rencontre de personnes venyes d’ailleurs (et parfois de très loin) suscite une joie et un intérêt irremplacables que la télévision ou la radio (souvent presente même dans les plus modestes maisons) ne sauraient apporter.

A qui s’adresse ce programme ?

A toute personne desireuse de voyager de facon respectueuse et responsable, avec soif de connaître et de découvrir la vie de communautés implantées dans la montagne depuis des générations.

Publicités